Bonjour nous sommes le : 22/09/2017 - Et Il est : 08:12:23
totem-site     Un petit circuit touristique a été mis en place dans notre commune qui vous permettra de découvrir notre village d’une façon différente.
    Le départ est place Rambaud, un totem a été posé afin de vous permettre de voir le parcours. L’arrivée est devant la mairie, et vous pourrez vous rendre dans le parc arboré.
    Un petit dépliant est à votre disposition dans les locaux de la mairie, il vous permettra d’y découvrir les lieux remarquables au cours de votre randonnée : l’Abbaye, ses annexes, la pierre d’evier, le Moulin de l’Abbaye, les restes de l’Eglise Saint-Nicolas, l’ancien cimetière de Bassac, l’ancien puits, la mairie et le parc de la mairie.
Bonne route et bonne visite.

 Télécharger le plan du circuit

blancbalise-site bassac130613V

 Fondée au XI èmesiècle et classée monument historique par un arrêté du 10 décembre 1880.

bassac001pp

Ancienne abbatiale fondée en 1002, elle futc onsacrée vers 1015 par les evêques d'Angoulême et de Saintes , puis rattachée en 1092 à l'abbaye de Saint Jean d'Angély et enfin libérée en 1246.
Saccagée pendant la guerre de cent ans , elle fut fortifiée par les moines puis restaurée de 1247 à 1286.
Pillée en 1434 par les Anglo-Gascons , elle est à nouveau restaurée et fortifiée de 1451 à 1476.
Elle souffre à nouveau sous les coups des Protestants en 1564, puis des Catholiques en 1569 (durant la bataille de Jarnac ).
Après son affiliation à la nouvelle congrégation bénédictine de Saint Maur , de vastes travaux de reconstruction sont entrepris .
Tous les bâtiments sont vendus comme biens nationaux à la Révolution Française et il faudra attendre 1947 pour que la congrégation des frères missionnaires de SainteThérèse de l'Enfant Jésus , commence à les racheter petit à petit pour en faire sa maison mère .
Le monument est restauré et l'ancienne salle capitulaire mauriste transformée en chapelle Sainte Thérèse .
abbayedebassacimagelarge
Visite virtuelle de l'abbaye ( panoglobe.com )

Bassac est une commune du sud-ouest de la France, située dans le département de la Charente (région Poitou-Charentes).
Ses habitants sont appelés les Bassacois et Bassacoises.

Localisation et accès

Bassac est une commune située à 6 km à l'est de Jarnac et 20 km à l'ouest d'Angoulême, dans la vallée de la Charente.
Elle est desservie par la D 22, route de Jarnac à Villebois-Lavalette par Châteauneuf qui longe la Charente sur sa rive droite, et la D 18, d'Échallat et Mérignac à Saint-Même et Segonzac, nord-sud, qui passe aussi au bourg et traverse la Charente.
La route nationale 141 d'Angoulême à Saintes passe à 3 km au nord du bourg.
Bassac est aussi à 8 km de Châteauneuf, 3,5 km de Saint-Même.
La gare la plus proche est celle de Jarnac, desservie par des TER à destination d'Angoulême, Cognac, Saintes et Royan.

Hameaux et lieux-dits

Le bourg de Bassac est assez gros. La commune ne comporte que deux hameaux importants : Cheville, dans le nord de la commune, et Bassigeau, près de la route de Jarnac à Châteauneuf au sud-est.

Communes limitrophes

Communes limitrophes de Bassac
Triac-Lautrait Mérignac Malvielle

 Saint-Même-les-Carrières

Bassac

 Moulidars

Ségonzac Graves-Saint-Amant Saint-Simon

Géologie et relief

Le sol de la commune est calcaire et appartient au Purbeckien, ancienne zone lagunaire de la fin du Jurassique supérieur, qui s'étendait vers l'ouest dans tout le Pays Bas et riche en gypse.
Au sud de la route de Jarnac à Châteauneuf s'étend la vallée de la Charente, dont la zone inondable est couverte par des alluvions du Quaternaire. Des alluvions moins récentes occupent deux petites zones, entre le bourg et Triac, et au nord de Bassigeau.
Le relief est celui d'une plaine, confondue quasiment avec la vallée de la Charente qui occupe le sud de la commune. Le point culminant est à une altitude de 38 m, situé à Cheville. Le point le plus bas est à 12 m, situé le long du fleuve près du pont de Vinade. Le bourg est à 18 m d'altitude.

Hydrographie

La commune est limitée au sud par la Charente qui se divise en un grand nombre de bras et, à l'est, par un petit affluent du fleuve, la Guirlande.
Le village de Bassac est au bord de la Charente, sur la rive droite.

Patrimoine religieux

Abbaye Saint-Étienne de Bassac.
L'abbaye Saint-Étienne de Bassac est une ancienne abbatiale du diocèse de Saintes, fondée en 1002 par Wardrade Lorichès, comte de la Marche et premier seigneur connu de Jarnac ; il gît encore, ainsi que son épouse Rixendis dans l'église de Bassac. Elle fut consacrée vers 1015 par Grimoard, évêque d'Angoulême, et son frère Iso, évêque de Saintes. rattachée en 1092 à l'abbaye de Saint-Jean-d'Angély ; elle redevient libre en 1246.
Église en grande partie reconstruite sous Guillaume de Vibrac, abbé de 1247 à 1286.
Pillée par les troupes anglo-gasconnes en 1434 elle est restaurée et fortifiée sous Henri de Courbon, abbé de 1451 à 1476 qui reconstruit également le logis de l'abbé et le cloître.
Pillée par les Protestants en 1564.
Assiégée et pillée par les Catholiques au moment de la bataille de Jarnac en 1569.
Reconstruction des voûtes de l'abbatiale : en 1677 et 1688. Bâtiments conventuels construits de 1677 à 1716.
Destruction du cloître en 1820.
Le clocher possède un rez-de-chaussée couvert d'une petite coupole très élevée du XIIème siècle ; il présente, au-dessus de la souche, quatre étages en retraite les uns sur les autres, soulignés par un cordon, avec colonnettes aux angles, et est surmonté d'une flèche conique à imbrications, accostée à son départ par quatre pinacles en pyramide triangulaire.
On peut lire sur sa façade romane une inscription de la phrase de Robespierre : « Le peuple français reconnait l'être suprême et l'immortalité de l'âme ».
On trouve, entre autres, une chapelle du XIIIème siècle percée d'une baie et couverte d'une voûte d'ogives avec liernes, suivie d'une autre chapelle du XVème siècle, voûtée seulement sur ogives, ayant une baie à trois meneaux et réseau flamboyant.
L'abbaye est classée monument historique depuis 1880.

Patrimoine civil

Les fortifications du XIème siècle ne comportaient plus au XVIème siècle que trois portes : Saint-Benoît, Saint-Nicolas et la porte Barrière et en 1844, il ne restait que les fossés aujourd'hui comblés.
Le manoir des Plantes porte l'inscription : « 20 MAY 1716 » sur la porte du logis et « 1723 » sur le portail. Il a été remanié et la partie centrale du logis a été surélevée.

Patrimoine environnemental

Le GR 4 qui va de Royan à Grasse passe à l'ouest de la commune et franchit le fleuve.

Précédé par

Suivi par

Triac-Lautrait

Sentier GR4
Balise GR

Saint-Même-les-Carrières

Personnalités liées à la commune

Eusèbe Castaigne né à Bassac (Charente) le 20 juin 1804 et mort à Angoulême le 26 novembre 1866, est un historien et bibliothécaire français. Il fut l'un des plus grands érudits charentais du XIXème siècle.
Bibliothécaire et archiviste de la ville d'Angoulême, il fonda en 1844 la Société archéologique et historique de la Charente, entouré par une équipe de jeunes savants tels l'abbé Jean Hippolyte Michon, précurseur de la graphologie, et Charles de Chancel. Historien, archéologue, poète, écrivain, Eusèbe Castaigne a laissé plus de 80 ouvrages et articles consacrés à l'histoire de la Charente.